La fin de la plume

Perdu dans une marée d'ignorance
À cliquer sur des liens vides de sens
À divaguer au gré d'un vent d'insignifiance
Et à projeter nos ultimes postures immenses

La société rejette la divergence
Elle se prive d'idéaux, par vengeance
S'attaque au culte de la différence
En assistant la marque de l'indifférence

Au sommet du mont du népotisme bourgeois
Sied les vainqueurs du mérite sans lois
Ils martèlent le peuple de sa mortelle foi
Envers un système, où ne réussissent que les rois

La joie de la plèbe est simple à enrichir
Pour l'exploiteur ne cherchant qu'à faire maigrir
L'audace de la plume, pour un nouvel avenir
De l'art de vivre et de tout ce plaisir à saisir

La fin de la plume sonne aux quatre coins du public
Nous prive de la volonté qui a bâti l'espace civique
Au profit du drame télévisé des deux de pique
Recherchant la gloire et l'amour de nos clics

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La petite histoire des bobos contemporains

De quoi Cthulhu est-il la somme?

La tradition révolutionnaire et son trésor perdu