Accéder au contenu principal

Élections

Élections
Prostitution au service de la constitution
La partisanerie est un handicap
Un vice de procédure anti-démocratique
Nous forçant à avaler les couleurs des idéologies
D'une méritocratie anti-intellectuelle
Rattachée à la célébrité des privilégiés

Partout on parle du mariage de l'année
De Tom à la moustache rousse, Thatcheurisée
Des dividendes artistiques de Dolan, le mystique
S'exprimant à coup de lettres coups de poing
Sur le parvis de Québécor, le fin mécène
De notre souveraineté aristocratique

Mur à mur, on cri à l'outrage, de ce système tarifaire
Mortuaire de notre culture, nous damnant à la pauvreté
Les attaques posturalistes pleuvent sur le peuple non scolarisé
Le rendant perméable aux moralisations populistes de Bock-Côté
Chevalier colon de l'impérialisme réactionnaire de souche

Le dogmatisme idéologique nous supplie
De bloquer nos concurrents à la course aux «likes» des médias sociaux
Afin d'étiqueter les traîtres à la Nation
Jugés coupable de l'immobilisme de notre situation
Le moratoire de la pensée critique est de rigueur au sein de nos institutions
Provoquant le déficit des mœurs, associé aux fonctionnaires de notre médiocratie

J'avais promis, comme dicton, de ne point participer à la médiocrité de nos élections
En promulguant d'ivres conseils cyniques, braquant les amitiés occasionnelles de ma célérité
À quoi bon réfuter une propagande sur-médiatisée par l'argent des financiers de la Démocratie?
Après tout, la moitié des Québécois sera incapable de résumer ce discours qualifié
De condescendance absolue, sans demander d'avance, l'avis à Richard Martineau
Clown de service, tributaire d'une vie, construite à même le mécénat de ce «mérite» corporatif
Subventionné par les contribuables de cette province et unie derrière le dernier gagnant de «la voix»

Force est d'admettre que Duffman avait raison: «Are you ready to get Duffed» disait-il, à répétition
Pour vendre l'image d'une nation, aux ivrognes dépendants de ce réformisme ventilatoire

Alors votez!

Pour le salut de la société!

Consommez le pain quotidien de ces slogans galvanisés par votre absurdité

Votez le changement!
Votez la robotisation de votre communauté
Votez le conformisme de votre pensée
Votez l'immobilisme jusqu'à l'épuisement du capital
Mettez au pouvoir l'émotivité de votre morale

En attendant le retour de #CecilTheLion saison deux, le retour
Prêt à dévorer les dentistes et les terroristes se cachant dans tous les recoins
En attendant la prochain saison des vendanges télévisuelles
Le poison par excellence; ces merveilleux loisirs commercialisés
Par ces mêmes privilégiés, chassant les trophées, de notre Afrique désolée

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mépris de classe; le sentiment de la distance

« Ce sont plutôt les « bons » eux-mêmes, c'est-à-dire les nobles, les puissants, les supérieurs en position et en pensée qui ont éprouvé et posé leur façon de faire en eux-mêmes comme bons, c'est-à-dire excellents, par contraste avec tout ce qui est bas, bas d'esprit, vulgaire et populacier. » - Nietzsche, généalogie de la morale
Au menu médiatique, chaos à l'intermarché durant une promotion de 70% pour le nutella, commentaires de mononcles aux tribunes de radio x, rire gras en face du grugeage de piscine à la résidence des jeannettes, mais surtout, le diagnostic de l'homme blanc hétéro-cissexiste-privilégié; un mépris de classe nouveau genre fait une percée marquée depuis l'apparition des médias sociaux. La mondialisation à fait ses vainqueurs et défaits ses vaincus. Plus rien ne va dans les communs, les grands récits sont morts en même temps que Dieu et l'Homme, la crise de la culture endémique poursuit son travail de démolition consumériste, le marché bou…

De la sexualité à la vérité

De la sexualité à la vérité
Plus de trente ans après la mort de Michel Foucault et la parution des deux précédents tomes de « L'histoire de la sexualité », paraît le quatrième de la série : « Les aveux de la chair ». Cet événement littéraire nous pousse à revoir cette archéologie inachevée. L'expérience est payante pour le lecteur qui se prête à l'exercice, car dans ce dernier opus Foucault y va d'un tour de force. À travers une analyse titanesque des archives et textes des Pères de l'Église, il poursuit son analyse des « points de passage des relations de pouvoir » (La volonté de savoir, tome I) antérieurs à, et en partie constitutifs de la science de la sexualité occidentale telle qu'elle a été formée aux 18e et 19e siècles. « Science », prise non pas sous l'angle de l'économie des actes sexuels ou de la libido, mais plutôt comme une « méthode de gestion de la vie » propre à notre civilisation; le « pouvoir », étudié non pas dans sa forme « juridico-di…

Le trésor révolutionnaire d'Hannah Arendt

« Plus on l'écoutait, plus on se rendait à l'évidence que son incapacité à parler était étroitement liée à son incapacité à penser – à penser notamment du point de vue de quelqu'un d'autre. Il était impossible de communiquer avec lui, non parce qu'il mentait, mais parce qu'il s'entourait du plus efficace des mécanismes de défense contre les mots et la présence des autres et, partant, contre la réalité en tant que telle. » - Eichmann à Jérusalem, Hannah Arendt
C'est dans ces termes qu'Hannah Arendt entreprend de décrire un nouveau type de mal dans l'expérience de l'histoire humaine. Car c'est aux croisements du déclin de l'état-Nation et des droits de l'homme d'une part, de la crise de représentation politique et de l'émergence des leaders de masse d'autre part, que la banalité du mal émergea comme phénomène social radical.Un phénomènequi aura sévit dans toutes les couches de la société, nous ébranlant, à travers l'…