Fuck toute

Emprisonné dans une société de concentration
À subir les effets de la consommation
Entouré de perches à #Selfie et d'égos surdimensionnés
À me droguer pour endurer un anti-intellectualisme non-assumé

Déprimé jusqu'à penser au suicide
Mais trop pissoux pour aller jusqu'au bout
Cassé jusqu'à mettre son weed sur la carte de crédit
Dépassé par les événements, dépassé par la société des bien-pensants

Désabusé par les relations brisées
Mortifié par l'idée d'être, encore, rejeté
Hargneux des échecs sans justification
Je me saoule la yeule en attendant la prochaine moisson

Pourquoi passer son temps à gagner de l'argent
Pour payer des dettes sans importance
Pour fonder une famille qui vivra la même souffrance
D'une planète au bord de son existence

Le précipice de la vie nous pousse vers nos derniers retranchements
Vers un état d'animal, où la fuite, la feinte ou le combat sont notre seul salut
C'est face à cette société, qu'on voit la valeur de l'individu
C'est face à notre réalité, qu'on voit ceux désirant le changement
La révolte d'un jour nouveau
La révolte vers un état transcendant les différences
La révolte de la divergence

J'ai assez combattu
Alors je me saoule la yeule, je me gèle la face, je perds la carte et je vous montre la laideur de notre société

Fuck toute

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La petite histoire des bobos contemporains

De quoi Cthulhu est-il la somme?

La tradition révolutionnaire et son trésor perdu