La peur

Cumule de vérité insoupçonné 
Que la mule est porté à hameçonner
Pourriture visqueuse de jugement
Culture désireuse, décidément


Comportement inopportun pour le commun
Balbutiement qu'aucun puise d'un tel défunt
Un jour noir que l'ivoire dépasse au change
Embruns d'humour pourvu de cette gloire d'ange


Vendange de l'automne pure face à ce vent
Échange de l'homme sûr qui glace le sang
Torrent de braise qu'effleure ces pleurs
Guettant cet aise du coeur jusqu'à ce qu'il meurt

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La petite histoire des bobos contemporains

De quoi Cthulhu est-il la somme?

La tradition révolutionnaire et son trésor perdu