L'éthique de ma solitude

L'architecture des gras durs
Sécurise la pensée monolithique
D'une structure sans investiture
Et moralise la pluralité de nos ordures

Derrière les portes clauses de ma solitude
La curiosité est ma source d'éthique
Galvanisant ma tectonique
Face aux acteurs de notre turpitude

Résultantes de cette solitude mur à mur
Blessures d'usure et cynisme pur
Asséchant mon tempéramment par ses gravures
M'affligeant d'une nouvelle pelure

La détresse d'un futur sans envergure
Pris dans ma prison, à la recherche d'une toison
Qui saura m'accepter sans trahison
Et vivre dans une totale liaison
Pour affronter cette bande de cons

Commentaires

  1. Dans les poaimnes il y a un peu de soi.... c'est plate que des jeunes comme toi se retrouvent face à un mur et vivent de la solitude alors que le monde est tellement grand!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La société de masse

La petite histoire des bobos contemporains

De quoi Cthulhu est-il la somme?