Les masques de soi

Noyé dans la peau des intentions
Pour éviter les foyers d'humiliation
Cacher derrière le masque de la prétention
À subir la mélancholie en gestation

Élever aux hormones de la suffisance
Disponibles dans toutes les fragrances
Chez tous les détaillants, quelle coïncidence!
''No purchase necessary'' pour cette déchéance

La proclamation royale de la stupeur
À pour destination, de censurer la frayeur
Et c'est pour s'ajuster à toutes les horreurs
Que le masque se fige jusque dans l'erreur

Cette barrière administre notre vanité
L'industrie droguée de notre sanité
Remplissant notre panse d'une foule d'absurdités
Un songe débridé du cumul de notre félicité

Le roturier des ambitions, décidé d'achever
L'enclave de la pornographie, promettant d'aggraver
Le culte de la laideur immaculée
Affiché sur le front de tous ces enfoirés

L'amour dystopique sans contre façon
Existe encore, même hors de saison
Au prix généreux de la quête d'un son
Puissant soleil de notre fleuraison

L'âme sincère découvre le poison de la vipère
Adultère des sots, c'est par delà la clairière
Que touchera cette vibrante lumière
Qu'à jamais, elle détruira toutes nos prières

L'affligeant marathon de la découverte
Passe au téléthon des passions inertes
Il domine la raison grâce à son alerte
La douce berceuse des plantes vertes

Malgré toute la bonté à partager
Malgré les chaînes sourdes du danger
Je poursuis ma curiosité, sans ager
Fustige l'aura sensible, sans ménager
Fissure les masques vous protégeant
Mets à jour la vulgarité de l'authenticité
Fais reluire les étoiles de votre libération
Une galaxie d'émotions, criant à l'unisson

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La petite histoire des bobos contemporains

De quoi Cthulhu est-il la somme?

La tradition révolutionnaire et son trésor perdu