Liberté

Je passais mon temps
La tête en l'air
À regarder le vent passer
Pendant que l'amertume
Me submergeait
Jusqu'à en perdre pied
Et en attendant de rencontrer
Durant ce songe d'une nuit d'été
Celle qui incarnerait ma vérité

Ce sublime éclat de liberté
Ce sourire parfait, ce sourire rieur
Muse de mon bonheur
Tu es arrivée juste à l'heure
Pour rapatrier mon coeur
Et devenir mon âme soeur

Tu es la liberté que j'ai cherché depuis tant d'années
L'Unique amour de ma vérité

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La petite histoire des bobos contemporains

De quoi Cthulhu est-il la somme?

La tradition révolutionnaire et son trésor perdu