Accéder au contenu principal

Du 4 au 10 mai prochain, c'est la semaine nationale de la santé mentale

Tout a commencé quand j'étais à la petite école. Je faisais tous les travaux ou des lectures pendant que l'enseignante donnait ses cours aux autres élèves. J'ai passé des évaluations pour aller dans une école de surdoués à Longueuil quand j'avais six ans, mais n'ayant jamais eu de cours de musique, le résultat de solfège fût un échec lamentable et un obstacle à mon admission.

Je suis donc resté au public.

Que vous soyez à moins d’une lieue
Ou aussi loin qu’on peut distinguer le bleu 
D’un horizon fier, un horizon ami 
Du soleil rayonnant, du soleil de midi
Gaffeur que je suis, toutefois surprenant
Je ne sais que faire d’autre qu’insuffler

Du bien-être dans toute cette morosité
De mon ombre, vous ouvrez les yeux
Vous oubliez ma présence, concentré sur le présent
Mais je reste là, faisant le voeux
Accordant musique et âme vertueuse
Qui vibrerait dans toute son octave
Et qui résonnerait à l’infini, suave
Par ce régime qui proscrit cette mélodie
Remplacée par une brume d'amertume
Édifiant un rempart par sa plume
Solide fondation réagissant au moindre soubresaut
Prompt aux réactions se définissant par un assaut
Borné à s'opposer et s'accrocher malgré les écueils
Souffrances mutilantes le poussant sur le seuil
Victime d'un châtiment peu souhaitable
Rupture du contexte pour un constat regrettable
Hémorragie de colère envers cette terre
Patrie de l'envie m'invitant à changer d'ère 
Absence évidente d'une sortie d'urgence
Un bref sentiment d'impuissance
Pourra-t-il comprendre l'évidence?
Purger ses craintes, purger ses peines
Pousser une plainte ou se couper les veines
Impossible de la voir à moitié pleine
La coupe de la vie, création vaine
Arrivé au bout du chemin, face à la fin
Le courage, peu s'en faut qu'il soit vain
Source d'énergie prodiguant des soins
À ceux qui désir allez plus loin


Vint le déménagement à Saint-Marcel-de-Richelieu. Un petit village de 650 habitants où il y a quatre rues au total et des rangs situés à trois ou quatre kilomètres du village. Tout est devenu si petit dans mon univers; c'est à ce moment que j'ai commencé a contenir mes souffrances émotionnelles.

Mon beau-père ne voulait pas que je pleure devant d'autres adultes.

“Je n'étais pas une fille.”

L'intimidation au secondaire, c'était difficile mais j'ai passé au travers grâce à quelques amitiés imparfaites. C'est surtout grâce à mon prof de français en secondaire quatre que j'ai recommencé à lire de manière régulière. Oscar Baron est mort il y a quelques années et c'est triste parce que je ne pourrai jamais lui dire à quel point il a été une bouée dans ma vie.

Principes meurtries décrivant une tragédie

Au cégep j'ai découvert l'amour, le sexe, les ‘party’, l'alcool, la drogue et l'échec. Une belle manière de devenir adulte!

C’est à la mi-vingtaine que fut mon naufrage. Après quatre ans en vie de couple dont trois ans et demi de vie commune, mon corps m'a envoyé un signal d'alerte; je pensais que j'étais malade: des nausées monstrueuses dès l'aube, des réveils en sursaut avec l'estomac noué, la gorge en feu par les sécrétions acides de l'estomac, des palpitations me parcourant tout le tronc et une pesanteur comprimant ma respiration.

Mais le pire c'était les «crises» qui terminaient à la salle de bain. Les sueurs froides suite à cet effort m'apaisaient l'instant d'un moment seulement.

Le gastroentérologue m'a fait une gastroscopie, mais mis à part des lésions d'irritation, probablement dues aux vômissements répétés, il ne savait pas ce que j'avais.

Je croyais que j'étais fou. Quelque chose clochait chez moi.

C'était moi le problème.


Le mal être, c’est plus que le sentiment de vide
La faim, c’est plus que le gargouillis de ton ventre
C’est une poigne de fer sur ta vie
Qui se resserre lorsque tu ne combats pas
C’est un vautour planant autour de toi
Attendant que le mirage dévalue tes forces
Pour fendre vers toi lorsque tu chutes
C’est la représentation de tes faiblesses
Et de tes rêves brisés en mille morceaux
C’est cette résonance vicieuse et infinie
De tout ce que tu ne veux pas entendre
C’est l’hymne de tes sentiments enfouis
Qui rejailli tel un volcan d’amertume
C’est une brume envahissante
Qui t’empêche de te voir tel que tu es

Après quelques mois d'instrospection où j'ai intensément réfléchi sur la signification de ces symptômes. J'ai compris que ma relation était malsaine. J'ai donc mis fin à ma relation et j'ai commencé des rencontres avec une psychologue pour reconnaître cet étranger devant le miroir, ce nouveau moi avec des défauts.

Ça a changé ma vie.

Je suis atteint de douance. La douance m'a donné des capacités cognitives exceptionnelles, mais elle vient avec ses défauts: je suis hypersensible émotionnellement, je suis hyperstimulable face à toutes situations stressantes et j'ai une hyperesthésie chez tous mes sens. Bref, je sens tout et plus fort, même les médicaments. Ça provoque de l'anxiété que je ressens du stress sur de longues périodes sans repos. Et quand l'anxiété me subjugue au point d'anéantir la résistance de mon organisme, les crises de panique et la phobie sociale s'installent pour me pousser vers l'isolement, la toxicomanie et la dépression.


L'ignorant est en quête de visibilité
L'aveugle, n'aura de cesse qu'en toute stabilité
De l'image qu'il se fera sienne
Impitoyable mélange de respect et de crainte

Défenseur de valeurs, par malheur
Il subira l'horreur de ses tourments
Jeune saule, sa pensée affrontera le vent
Espérant qu'il ne soit déraciné à l'instant

Dans cette histoire, aucun gagnant
Chacun sera marqué au fer blanc
Cicatrice amère qui a le goût du sang
Pour tous ceux dotés d'un cœur en-dedans

Les personnes à haut potentiel sont rares. Elles sont difficilement découvertes comme tel car elles sont solitaires et indépendantes d'esprit très tôt dans leur développement. J'ai toujours su que je pensais différemment mais je n'avais jamais su comment l'expliquer avec des mots simples.

La route vers la santé mentale est une route différente et unique pour chacun d'entre nous. Quand votre corps vous envoie un signal d'alarme, il faut prendre le temps de l'écouter pour éviter de sombrer dans l'obscurité de la nuit.

Du 4 au 10 mai prochain, c'est la semaine nationale de la santé mentale;

Si vous n'allez pas bien, parlez-en à quelqu'un.

http://www.acsmquebec.org/snsm.php

Acculé sur le bord de son existence
Absence évidente d'une sortie d'urgence
Un bref sentiment d'impuissance

Pourra-t-il comprendre l'évidence?

Purger ses craintes, purger ses peines
Pousser une plainte ou se couper les veines
Impossible de la voir à moitié pleine
La coupe de la vie, création vaine

Arrivé au bout du chemin, face à la fin
Le courage, peu s'en faut qu'il soit vain
Source d'énergie prodiguant des soins
À ceux qui désir allez plus loin 




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mépris de classe; le sentiment de la distance

« Ce sont plutôt les « bons » eux-mêmes, c'est-à-dire les nobles, les puissants, les supérieurs en position et en pensée qui ont éprouvé et posé leur façon de faire en eux-mêmes comme bons, c'est-à-dire excellents, par contraste avec tout ce qui est bas, bas d'esprit, vulgaire et populacier. » - Nietzsche, généalogie de la morale
Au menu médiatique, chaos à l'intermarché durant une promotion de 70% pour le nutella, commentaires de mononcles aux tribunes de radio x, rire gras en face du grugeage de piscine à la résidence des jeannettes, mais surtout, le diagnostic de l'homme blanc hétéro-cissexiste-privilégié; un mépris de classe nouveau genre fait une percée marquée depuis l'apparition des médias sociaux. La mondialisation à fait ses vainqueurs et défaits ses vaincus. Plus rien ne va dans les communs, les grands récits sont morts en même temps que Dieu et l'Homme, la crise de la culture endémique poursuit son travail de démolition consumériste, le marché bou…

De quoi Cthulhu est-il la somme?

De quoi Cthulhu est-il la somme?
Alain Deneault et la mégacorporation Total au centre de la place publique
Dans son dernier livre, "De quoi Total est-elle la somme?", Alain Deneault s'est mis en tête d'écarteler la corporation Total à travers son histoire nébuleuse; de soulever le voile opaque de ses pratiques; de rendre visible ce qui a été trop longtemps ignoré et oublié. Grâce à un travail titanesque, Deneault et ses aides nous rapportent un portrait de la bête Total qui est prêt à faire vibrer d'horreur n'importe quel individu sain d'esprit. 
"De ces fantastiques entités et puissances, quelque chose a pu survivre... une puissance d'une époque infiniment lointaine où... la conscience se manifestait, peut-être, sous des formes qui se sont depuis longtemps retirées devant le flot de la marée humaine... des formes dont seules la poésie et les légendes ont capturé un souvenir fugace et les ont appelés dieux, monstres, êtres mythiques de toutes so…

La tradition révolutionnaire et son trésor perdu

La tradition révolutionnaire et son trésor perdu Lettre aux souverainistes québécois et aux électeurs anti-libéraux qui souhaiteraient bien du changement
« ce qui permet à l'homme ordinaire, jeune ou vieux, de supporter le poids de la vie : c'est la polis,l'espace des exploits libres de l'homme et de ses paroles vivantes qui donne sa splendeur à la vie... » - Hannah Arendt, Sur la révolution
Pour Hannah Arendt, le trésor perdu de la révolution est celui de l'esprit révolutionnaire des Pères fondateurs américains. Cet esprit révolutionnaire permit, par sa vigueur et son érudition, de créer un système de conseils indépendants, apolitiques, fondés sur la liberté d'association entre individus qui, au final, mena les Pères fondateursà la conclusion logique de, tout d'abord,fonder un corps politique nouveau pour répondre aux questions de politique (l'action), ensuite,de fonder la division des pouvoirs politiques pour tenter d'éviter de sombrer dans le despo…