Analphabètes

Au-delà des oraisons bienséantes de notre société
Vogue, le citoyen, gavé, pieds et poings liés
Délaissant l'amour du livre au profit du fast-food
Oubliant la réflexion, la laissant à d'autres têtes

Et pourtant

C'est un événement difficilement oubliable
De s'ouvrir l'esprit devant une fable
De pénétrer au cœur des pensées qui ne sont pas siennes
Et découvrir l'image d'Une perfection devenant sienne

La lecture, cette passion, vous révélera en tant qu'humain
Au-devant des autres elles vous donnera la compréhension
Elle vous permettra l'affranchissement de la pensée unique
Et vous guérira de l'Oubli


Un Canadien sur deux est incapable de lire un article du Journal de Montréal et de le résumer en une phrase. Étant un lecteur assidu, je ne peux que m'insurger devant de telles statistiques. Comment pouvons-nous aspirer à mieux pour notre société quand la moitié de la population n'est pas sur la même planète? Comment vouloir faire un pays en se basant sur le repli de soi identitaire? Comment aspirer à une vision économique saine du Québec et du Canada lorsque la main d'oeuvre n'est pas compétitive? Comment vivre sans lecture?


Je ne veux pas d'excuses ni de réponses. Je veux que vous lisiez et réfléchissiez. Que vous changiez votre routine grasse et délabrée afin d'ouvrir la porte vers un autre univers. Sortez des sentiers battus, allez au-devant du monde et découvrez quelque chose à propos de vous ou des autres.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La petite histoire des bobos contemporains

De quoi Cthulhu est-il la somme?

La tradition révolutionnaire et son trésor perdu