Le samedi Roshdy dit - 23 mars 2013 - numéro 2


La fête internationale du mensonge et des demi-vérités

Cette semaine, les Américains fêtaient le dixième anniversaire de l'invasion d'Irak. Pour le Canada, cet événement nous rappelle que c'était la première fois que nous nous refusions de suivre, dans un conflit armé, nos alliés de toujours : les États-Unis et l'Angleterre. Le temps aura donné raison à l'ancien premier ministre Jean Chrétien puisque les supposés armes de destruction massive ainsi que les liens entre Al-Qaïda et Saddam Hussein existaient seulement dans l'imaginaire. Ces «preuves» présentées aux médias n'étaient qu'un plan de communication pour faire passer la pilule.

-

Parlant de «plan de communication», il y a maintenant un an, nous voyions défiler dans les rues de Montréal la première manifestation monstre de plus de 100 000 personnes s'opposant à la hausse des frais de scolarités.

Il serait peut-être temps de prévenir les troupes «gauchistes» que la «crise sociale est derrière nous» comme notre première ministre nous l'avait si bien dit le soir des élections, car il y a encore eu une arrestation de masse en date du 22 mars 2013 totalisant près de 300 arrestations. Et aucun méfait de commis. Pourtant, madame la première ministre nous le disait:«Le gel est en fait un indexation». Donc nous sommes sensés avoir gagné.

De toute façon, les policiers l'ont dit très clairement : « Il n'existe pas de droit de manifester au Québec». Ah bon.

-

Parlant aussi de pilule, l'ère des antibiotiques, tel que nous les connaissons, touche à sa fin avec l'arrivée des bactéries résistantes aux antibiotiques. De plus en plus, nous verrons des patients qui auront une infection bactérienne où la médecine sera incapable de leur proposer un traitement. La prévention des infections, la vaccination et l'hygiène de vie seront sans équivoque des mesures à prendre afin d'éviter les pires séquelles face à cette problématique.

-

Finalement, l'ennemi ultime des civilisations occidentales est révélé : il s'agit du sucre. En effet, pendant que nous combattions les gras trans et le cholestérol, le sucre poursuivait son avancé dans nos vie sans que nous nous occupions vraiment de lui. Les maladies chroniques comme l'obésité, le diabète (de type II), les cancers et les maladies cardiovasculaires auraient un incident plus élevé, plus nous consommons de sucre.

Le problème vient surtout des produits bourrés de sucre comme les breuvages sucrées car ils ne prennent pas de temps à être ingérer et digérer mais ont un apport en calorie (et en sucre) très supérieur à leurs contre-parties naturelle (comme un fruit). Donc, plus de fruits et moins fructose artificiel et vous vivrez plus longtemps.




http://www.lapresse.ca/vivre/sante/201303/22/01-4633864-le-sucre-doux-poison.php?fb_action_ids=10151561005967930&fb_action_types=og.recommends&fb_source=aggregation&fb_aggregation_id=288381481237582

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2013/03/23/004-quebec-solidaire-p-6.shtml

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La petite histoire des bobos contemporains

De quoi Cthulhu est-il la somme?

La tradition révolutionnaire et son trésor perdu