La révolte

Chu né din années quatre-vingts
Dans un Québec rempli de pantins
Résignés à ne pouvoir changer leur destin
Résignés à subir les pires desseins

Pis si au moins
Pis si au moins y'en avait moins de pauvres crétins
Enchaînés à leurs coussins
Fabriqués par le gratin
Pour arriver à leurs fins
Et de mater ce mouvement estudiantin

PLQ, PQ, ADQ, j'en ai plein le cul
J'en ai plein le cul de voir le Québec sans issus
Enfermé dans cette logique partisane
Cette logique divine qui est leur manne
De divisions sur ces questions qui causent commotion

J'en ai plein le cul de cette terreur
Véhiculé dans les médias à toute heure
Pour faire plaisir à notre empereur

J'en ai plein le cul de ces vendeurs
Qui exproprient nos ressources vers ailleurs
Qui cèdent notre richesse à leurs employeurs

J'en ai plein le cul de la tarification
Ce concept d'utilisateur-payeur propre à leur génération
Créé en réponse à leur mauvaise gestion

J'en ai plein le cul de me faire frapper
Par ces policiers bien armurés
C'est pas que j'aime être poivré
C'est plus que je tiens à ma liberté

Ce mouvement protestataire traverse dorénavant l'espace de ce moment. C'est une génération qui se lève pour dicter ses propres règles.

C'est nous qui paierons leur retraite
C'est nous qui leur paierons la traite
C'est nous qui devrons réparer leurs erreurs
C'est nous qui désirons ces changements pour nos enfants

Parce que nous refuserons de traiter nos enfants comme ils traitent les leur
Parce que nous disons aussi non à la corruption qui gangrène nos institutions
Et nous sommes loin de changer notre position

Yann Roshdy

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La petite histoire des bobos contemporains

De quoi Cthulhu est-il la somme?

La tradition révolutionnaire et son trésor perdu