Brûle petite fleur

Brûle petite fleur, brûle
De l'ineffable passion qui hurle
Une flamme de dévotion qui dissimule
Une incohérence complète dans sa formule

Fonds petite fleur, fonds
Jusqu'à atteindre les tréfonds
De la solitude indigeste prise de front
Et dans les murmures de cette chanson

Crépite petite fleur, crépite
Toute action qui précipite
Vers un rêve qui te récites
Cette éclat franche qui t'habite


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La petite histoire des bobos contemporains

De quoi Cthulhu est-il la somme?

La tradition révolutionnaire et son trésor perdu